Michel et Augustin

Personne n'y croyait, ils l'ont fait

Qu'est-ce que la politique commerciale d'une entreprise?

La politique commerciale est une notion assez générale qui englobe généralement le produit, la politique de distribution, la politique de prix, la politique de communication (marketing mix).

Je visionne le reportage et j'analyse la politique commerciale de l'entreprise.

Pistes de réflexion :

- Expliquer ce qui différencie les produits Michel et Augustin de ceux de leurs concurrents?

- Citer et justifier le choix des actions de communication de l'entreprise (cible, message, objectifs, outils, budget, mise en place de l'action). Donner des exemples visionnés lors du reportage.

- Définir les notions d'emballage et de conditionnement et en comprendre le rôle, notamment marketing. Travailler sur un exemple concret de Michel et Augustin.

- Expliciter les éléments pris en compte pour fixer le prix de vente du pot de yahourt à la noisette? Réfléchir à la notion de stratégie de prix (pénétration, alignement et écrémage). Aborder la notion de prix HT et TTC.

- Comprendre l'évolution de la distribution des produits de l'entreprise. Réfléchir à la notion de zone froide, de zone chaude et d'achat d'impulsion.

- Exposer les étapes du cycle de vie d'un produit et les différentes actions à mettre en place à chaque étape. Donner des exemples précis du reportage sur les phase de recherche et développement, de lancement et de maturité.

Je me renseigne sur l'entreprise (recherches internet notamment) et je la présente à l'aide d'une fiche signalétique.

FOCUS

« Au coeur de notre stratégie digitale : le consommateur »

Interview de Sixtine d’Avout, responsable de communication de la marque Michel et Augustin

Vous êtes responsable communication de la marque Michel et Augustin. Pouvez-vous nous raconter comment s’est construite la marque ?

Vous parler de la marque, c’est avant tout vous raconter une histoire. Celle de deux amis, Michel et Augustin, rencontrés sur les bancs de l’école et qui, adultes, ont décidé de travailler ensemble. Ils ont troqué leur costume cravate pour la pâtisserie. Pourquoi ? Ils sont partis du constat qu’aucune marque alimentaire ne leur parlait et ils rechignaient à l’idée d’avoir besoin d’un diplôme de chimie pour comprendre les ingrédients sur les paquets de gâteaux. Alors leur pensée a été très simple, ils avaient envie de créer une marque sympa et décalée, s’appuyant sur des recettes simples et gourmandes. Leurs valeurs sonnent aujourd’hui comme un refrain : agiter son imagination plutôt que son porte-monnaie, faire soi même et surtout, faire ce que les autres ne font pas.

Pouvez-vous nous décrire plus précisément les fondements de votre stratégie de communication ? 

Notre premier support de communication est le packaging de nos produits  : c’est un présentoir exceptionnel pour diffuser des messages. Il permet de montrer notre humour et nous faire remarquer dans les rayons des supermarchés. Ces petits packs colorés nous servent à raconter notre histoire, comme un véritable outil de storytelling. La seconde étape dans notre stratégie de communication a été la mise en scène de Michel et Augustin dans des opérations de street marketing. Cela a commencé avec des séances photos sur les quais du métro déguisés en vache, puis sont venues les premières conférences de presse de cookies dans la rue. C’est seulement après que le digital a pris sens. Au départ, Facebook était loin d’être une évidence. La preuve, en 2008, c’était une consommatrice et fan de la marque qui animait notre compte. Nous avons ensuite pris le taureau par les cornes en entretenant des échanges hebdomadaires avec le réseau social pour se former et créer une communauté engagée. Enfin, en 2014, nous avons fait l’expérience du mass média TV.

Aujourd’hui, comment s’organise votre présence sur le web ?

Nous avons tout d’abord un site web qui est mis à jour quotidiennement. Pour les réseaux sociaux, nous avons une responsable contenu qui gère tous les comptes au coeur de notre stratégie de communication (Instagram, Youtube, Twitter, Facebook). Sur Facebook, en particulier, nous avons un taux d’engagement de plus de 7%, alors qu’il n’est que de 0,5% pour les autres marques alimentaires. On le doit au fait que le consommateur est au coeur de la stratégie. On l’interroge toujours et sur tout ! Quel type de format préfère-t-il pour cette nouvelle création ? Quelle couleur lui plait le plus ? Quelle est sa recette préférée ? Autant de questions qui renforcent l’attachement des consommateurs à la marque et qui leur donne l’impression de faire partie d’une aventure. Sur tous nos comptes, l’humour est très important et on aime le mettre en scène à travers des jeux-concours et des publications aux formats variés. Les réseaux sociaux sont aussi l’écho médiatique de nos opérations de marketing direct : on relaie notamment les dégustations en magasin ou les portes ouvertes à la Bananeraie.

www.digitalisations.com

Janvier 2018

PROMOUVOIR UN NOUVEAU PRODUIT

Vous commencez votre période de stage au siège de Michel et Augustin au service marketing. Votre tuteur, David Monier, vous demande de travailler sur un projet de flyer. Il veut promouvoir un des nouveau produit de la marque (sélectionner le produit de votre choix sur le site www.micheletaugustin.com) avec Monoprix qui souhaite également mettre en avant cette nouveauté par de la PLV. L'action de promotion des ventes consiste à "1 produit acheté, le 2eme à 50%". Il vous montre le modèle d'un ancien projet de flyer :

Vous réalisez votre travail à l'aide du site www.canva.com et l'envoyez par mail à votre tuteur en lui expliquant vos choix (design, contenus, etc.).

Vous êtes également chargé de proposer des PLV adaptées à cette action.

Le développement des activités de la marque
Michel et Augustin à la conquête des Etats-Unis
Michel et Augustin s'attaque à Nutella